English French Portuguese Spanish

Partenariats et Projets

PROTOCOLE D'ENTENTE

Introduction

En tant que principal organe intergouvernemental chargé de relever les défis auxquels est confronté le secteur mondial du café, l'Organisation internationale du café (OIC) coopère étroitement avec d'autres organisations multilatérales, la société civile et le secteur privé.

 

Au fil des ans, l'OIC a signé des protocoles d'accord bilatéraux et multilatéraux et des partenariats qui renforcent le mandat, l'objectif et le but de l'OIC. Les protocoles d'accord/partenariats signés permettent à l'OIC de travailler en étroite collaboration avec une multitude d'acteurs vers un secteur du café inclusif, résilient et durable. Les défis auxquels est confronté le secteur du café nécessitent un dialogue efficace entre toutes les parties prenantes du secteur. Une liste des protocoles d'accord/partenariats précédemment signés est disponible ci-dessous.

PROJETS

Introduction

Les projets de développement du café parrainés par l'OIC ont pour principaux bénéficiaires les pays producteurs de café d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et de la région du Pacifique, et visent à fournir une assistance pratique à l'économie caféière mondiale. Les projets parrainés par l'ICO visent à renforcer le C-GVC et à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Dernier rapport : Les 60 ans de projets ICO

Seule une approche commune du développement futur du secteur peut créer des opportunités atteignables – économiques, sociales mais aussi environnementales – et ouvrir la voie à un secteur du café durable et résilient et donc à un marché plus équilibré… et à des consommateurs heureux et responsables.

PARTENARIATS ET PREMIUM PROJETS

1. Projets en cours d'exécution

1. Promouvoir la consommation intérieure en Afrique

L'objectif du projet est d'augmenter le volume de la consommation intérieure dans les pays africains producteurs de café avec la partie africaine du Fonds spécial de l'OIC.

Pays participants: Cameroun, République Centrafricaine, Côte d'Ivoire, Ethiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Nigeria, Tanzanie, Togo, Ouganda, Zambie

Statut

Examen analytique

Composante 1 : Consommation intérieure et industrie de la torréfaction

Il est terminé et le rapport est disponible. Des activités de formation visant à renforcer les capacités des torréfacteurs et baristas existants et potentiels sont mises en œuvre. Les activités de formation ont bénéficié de ressources financières supplémentaires du Centre du commerce international (ITC). Ces activités de formation ont également été soutenues par le Gabon et l'Association du Café Robusta Africain et Malgache (ACRAM).

Composante 2 : Appui aux stratégies nationales liées à la torréfaction du café et à la consommation intérieure 

5 pays (Kenya, RD Congo, Ouganda, Rwanda, Togo, Ghana et Gabon) ont reçu chacun 25,000 XNUMX USD pour soutenir leurs stratégies nationales. Il s'agit notamment de la construction de kiosques à café ou d'expositions promotionnelles nationales.

Composante 3 : Renforcement de la communication sur la consommation de café et la santé 

Une société de communication a été engagée pour développer un film documentaire sur le café et la santé.

Documents: PJ-135/19 Fonds-spécial-iaco

2. Promouvoir la consommation intérieure en Asie

L'objectif global du projet est d'utiliser une part nationale du Fonds spécial de l'OIC restant pour soutenir la stratégie nationale de consommation intérieure de café. Les principales composantes du projet comprennent l'examen des politiques gouvernementales et de la consommation intérieure de café et le renforcement des capacités des acteurs du secteur du café.

Pays participants: Inde, Indonésie, Népal, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines, Thaïlande, Timor-Leste et Vietnam

Statut

Examen analytique

Notant que les Membres de l'OIC dans la région Asie-Pacifique sont très dispersés géographiquement, ce qui crée des coûts supplémentaires lorsqu'ils travaillent ensemble sur un projet régional, et, les pays participants de la région étant à différents stades de développement de leur industrie locale du café, rendant la gestion conjointe du projet était complexe. Par conséquent, les pays participants ont convenu de mettre en œuvre une composante de projet indépendante et décentralisée axée sur des activités pertinentes pour chaque pays conformément aux besoins de développement de leur secteur du café. Avec un léger retard dans certains pays, des activités sont menées en se concentrant sur l'examen de la consommation intérieure de café et des politiques gouvernementales. La Thaïlande a intégré le programme à l'événement Thai Coffee Excellence, couvrant le concours, une vente aux enchères et une conférence sur la consommation de café thaïlandais et les tendances de développement. Quant aux autres pays (Inde, Indonésie, Népal, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines et Vietnam), des supports de formation ont été élaborés et le renforcement des capacités des parties prenantes sélectionnées se poursuit.

Documents: SF-45/20 45e-note-conceptuelle-région-asie-pacifique

3. Évaluation rapide du paysage du financement du secteur du café en Afrique : une analyse de rentabilisation pour le financement des emprunteurs du « chaînon manquant » et du dernier kilomètre dans les chaînes de valeur du café en Afrique

Suite à la soumission de la proposition Africa Coffee Facility à l'AFREXIMBANK en tant que principal partenaire financier du projet, le besoin s'est fait sentir de réaliser une étude pour accéder aux lacunes financières et aux opportunités d'affaires dans le secteur du café en Afrique. Le Président d'AFREXIMBANK a exprimé son intérêt pour l'implication de la Banque en tant que partenaire dans une telle étude. La Facilité africaine du café (ACF) proposée a pour vision de rendre les ressources financières disponibles et abordables pour les acteurs respectifs de la chaîne de valeur du café en Afrique, en particulier les micro et petites et moyennes entreprises (« chaînon manquant ») et les petits producteurs (emprunteurs du dernier kilomètre). L'étude proposée, qui sera menée conjointement par CABI, IACO et ICO, vise à donner un aperçu de la manière dont ces prêts pourraient être structurés.

Pays participants: Cameroun, Côte d'Ivoire, Ethiopie, Gabon, Kenya, Tunisie et Ouganda

Statut

Examen analytique

Le fonds a été débloqué par AFREXIMBANK en septembre 2022 suite à quoi l'étude a été lancée à Lomé (Togo) en novembre 2022. Les trois institutions (ICO-IACO et CABI) ont démarré l'étude dans les pays participants. Une réunion d'examen entre les représentants de l'ICO, de l'OIAC et du CABI aura lieu en avril 2023 à Nairobi pour finaliser le rapport.

Documents: PJ-143/21

4. Construire une chaîne de valeur du café résiliente pour atténuer les catastrophes climatiques et la pandémie de Covid-19 au Honduras et au Nicaragua

Le projet vise à fournir une évaluation de l'impact des catastrophes climatiques et de la pandémie de covid-19 dans les deux pays et à concevoir une proposition de projet pour atténuer ces impacts et construire un secteur du café plus résilient.

Pays participants: Honduras, Nicaragua

Statut

Examen analytique

Le projet a été soumis à la Banque centraméricaine d'intégration économique en septembre 2021. En 2022, la Banque a approuvé deux études correspondantes, notamment : (i) l'évaluation des impacts causés par les ouragans Eta et Iota ; et (ii) l'effet de Covid-19 sur le secteur du café, en donnant la priorité aux dommages en termes de production, de pertes d'emplois, d'infrastructures, etc. Une demande a été faite pour étendre l'étude afin d'examiner l'impact du changement climatique et de Covid-19 sur tous pays et régions producteurs de café.

Documents: PJ-146/21

5. Boîte à outils pour le développement du marché du café du groupe de travail de l'OIC

Des outils promotionnels complets axés sur les interventions qui stimuleraient la demande dans les pays producteurs et bénéficieraient à l'ensemble de la chaîne de valeur du café. Il remplacera le Guide étape par étape de l'OIC pour promouvoir la consommation de café dans les pays producteurs.

Pays participants: Tous les pays exportateurs

Statut

Examen analytique

Le projet est clos.

Documents: Page web

6. Groupe de travail L de l'OICAccélérateur de référence de revenu Iving

Soutenir les engagements du groupe de travail public-privé sur le café (CPPTF) de l'Organisation internationale du café (OIC) pour concrétiser la résolution 465 et la déclaration de Londres vers la vision à long terme de la prospérité dans l'ensemble du secteur. Cet engagement comprend le concept ambitieux de travailler vers un revenu prospère et de définir des jalons quantitatifs sur la voie de la prospérité dans la feuille de route sur 10 ans. qui comprend l'établissement de repères de revenu vital dans au moins 80 % des pays producteurs membres de l'OIC d'ici 2025 et 100 % des pays producteurs membres de l'OIC d'ici 2030. Ces 9 repères sont destinés à être des jalons permettant de mesurer les progrès et/ou les défis à promouvoir la prospérité pour l'ensemble du secteur du café, mais en particulier pour les plus vulnérables tels que les petits agriculteurs et les travailleurs. L'objectif est de faire en sorte que les parties prenantes nationales et les membres intéressés de la société civile et de l'industrie s'engagent et s'accordent sur les critères de référence souhaités en matière de niveau de vie décent sur les voies de la prospérité. Les agences d'exécution sont Anker Institute - USA / NewForesight - Pays-Bas

Pays participants: Honduras, Indonésie, Vietnam, Rwanda, Togo, Éthiopie, Angola, Sierra Leone, Mexique

Statut

Examen analytique

Le projet est en cours de réalisation.

7. Mise en œuvre du flux de travail technique du groupe de travail de l'OIC 2022-2023

Les axes de travail techniques sont organisés selon les domaines thématiques identifiés par la résolution 465/Déclaration de Londres et produisent des contributions techniques et des rapports pour soutenir la mise en œuvre des engagements et des actions concrètes du groupe de travail.

Pays participants: Directement Mexique, Pérou, Rwanda, Kenya, Vietnam ; indirectement tous les membres de l'OIAC, de PROMECAFE et de la Fédération du café de l'ANASE

Statut: Les agences d'exécution du projet sont Sustainable Food Lab - SFL, Comité d'évaluation de la durabilité - COSA, Conservation International - SCC, Programme des Nations Unies pour le développement - PNUD et Global Coffee Platform - GCP , SADER

2. Projets approuvés par le CIC et recherche de fonds pour la mise en œuvre

1. Amélioration de l'accès des petits agriculteurs au financement pour la construction d'un secteur du café durable au Vietnam

Le projet vise à améliorer l'accès des petits caféiculteurs au crédit à court, moyen et long terme pour mieux gérer leurs exploitations et parvenir à une production de café rentable et durable.

Pays participants: Vietnam

Statut

Examen analytique

La proposition de projet a été approuvée par le Conseil lors de sa 124th session tenue en mars 2019. Cependant, aucune autre action n'a été entreprise pour identifier la source de financement pertinente.

Documents: PJ-134/19

2. Renforcer la résilience post-covid 19 du secteur du café en Afrique face aux perturbations du marché, à la sécurité alimentaire, nutritionnelle et des revenus

L'objectif principal du projet est d'assurer une intensification durable des systèmes de caféiculture des petits exploitants pour assurer la sécurité des revenus sans volatilité des prix sur les marchés internationaux, garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle des petits exploitants et promouvoir la création d'emplois entrepreneuriaux au-delà de l'agriculture, tant dans le centres ruraux et urbains.

Pays participants: Burundi, RD Congo, Côte d'Ivoire, Ethiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Rwanda, Sierra-Leone, Togo et Ouganda

Statut

Examen analytique

La proposition de projet a été approuvée par le Conseil lors de sa 127th session tenue en septembre 2020 et soumise par l'OIAC à la Commission européenne par l'intermédiaire de l'Union africaine pour examen. Le secrétariat de l'OIC devrait aider à plaider et à sensibiliser la communauté internationale à la nécessité d'améliorer la durabilité et la résilience des chaînes de valeur du café dans les pays producteurs.

Documents: PJ-140/20

3. Projets en développement

1. Réduire l'écart de durabilité dans le secteur du café grâce à des partenariats public-privé et renforcer les capacités de la prochaine génération africaine

L'objectif global du projet est de renforcer les capacités de la nouvelle génération d'acteurs du café, y compris les agriculteurs et les acteurs potentiels tout au long de la chaîne de valeur mondiale du café. Renforcement des capacités par la formation et le partage des leçons réussies et, le cas échéant, élargissement pour couvrir de nombreux acteurs dans les pays sélectionnés. Cela réduirait considérablement les écarts de durabilité par rapport aux autres régions productrices de café.

Pays participants: Éthiopie, Kenya, etc.

Statut

Revue analytique

Le projet est en cours de développement et les négociations ont commencé avec l'Agence autrichienne de développement (ADA).    

2. Stratégie de développement du marché du café par la création de cafés dans les universités

L'objectif du projet est d'augmenter la consommation domestique de café en développant une culture de consommation de café chez les jeunes.

Pays participants: Kenya

Statut

Examen analytique

Le Conseil a pris note de la proposition et a demandé au secrétariat de l'aider à élaborer une proposition complète pour examen plus approfondi à sa prochaine session.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

4. Projets conclus

1. Promouvoir la consommation intérieure en Amérique centrale et au Mexique

La Résolution 459 du Conseil international du Café a approuvé la répartition des ressources restantes du Fonds spécial de l'OIC entre les Membres exportateurs pour financer le programme régional d'augmentation de la consommation intérieure. Le programme régional pour l'Amérique centrale et le Mexique a été exécuté par PROMECAFE. Suite à un mécanisme de distribution spécial décidé par le Conseil, le Secrétariat de l'OIC a transféré 458,566 XNUMX dollars EU à l'Institut interaméricain de coopération pour l'agriculture (IICA), auquel PROMECAFE est rattaché. L'objectif du programme était de contribuer à une augmentation de la valeur ajoutée en renforçant le renforcement des capacités des parties prenantes tout au long de la chaîne de valeur du café. Dans le cadre de ce programme, PROMECAFE a organisé un réseau de techniciens, basé sur le guide étape par étape de l'OIC pour promouvoir la consommation de café dans les pays producteurs. Les principaux résultats du programme comprenaient la création d'un réseau régional d'acteurs du secteur du café, le renforcement des capacités des dirigeants des institutions nationales et un réalignement des plans nationaux en mettant l'accent sur les avantages sociaux, environnementaux et sanitaires associés à la consommation de café de haute qualité. café.

Pays participants: Costa Rica, République dominicaine, El Salvador, Guatemala, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama et Pérou

Statut: Le projet a été conclu en 2021

Documents: Rapport final

2. Réhabilitation qualitative et quantitative du café dans le but d'améliorer les conditions de vie des caféiculteurs affligés et déplacés par la guerre en République Démocratique du Congo EB-3960/09 (Contact CFC-OIC-RDC info@ico.org)

Le projet vise à réhabiliter la filière café dans les provinces du Nord et du Sud Kivu à travers la création de centres de propagation et de distribution, la mise en place d'équipes de vulgarisation et d'appui, et la mise à disposition des planteurs de boutures performantes, d'intrants indispensables, et d'un encadrement adapté.

Pays participants: RD Congo

Statut: Projet terminé

Documents: PJ-116/17

3. Promouvoir une filière café durable au Burundi PJ-43/13

L'objectif principal est d'améliorer les moyens de subsistance des producteurs de café grâce à l'amélioration de la productivité et de la production de café et de cultures vivrières de haute qualité. Le projet est un cas concret de l'implication du secteur privé (SUCAFINA) dans la promotion d'un secteur du café durable dans les pays Membres de l'OIC. Les partenaires qui ont soutenu le projet sont SUCAFINA SA, Nestlé, Starbucks, Jacobs Douwe Egberts, Mitsubishi Motors, GIZ, Fondazione Ernesto Illy, USAID, IDH, FIDA et ICO.

Pays participants: Burundi

Statut: Phase 1 du projet terminée. La Fondation continue de collecter des ressources.

Documents: PJ-116/17

4. Programme de garantie de crédit durable pour promouvoir la mise à l'échelle des pratiques de transformation améliorées (Éthiopie et Rwanda) - Document CFC/ICO/48 contact info@ico.org)

L'objectif principal est d'améliorer les moyens de subsistance des producteurs de café grâce à l'amélioration de la productivité et de la production de café et de cultures vivrières de haute qualité. Le projet est un cas concret de l'implication du secteur privé (SUCAFINA) dans la promotion d'un secteur du café durable dans les pays Membres de l'OIC. Les partenaires qui ont soutenu le projet sont SUCAFINA SA, Nestlé, Starbucks, Jacobs Douwe Egberts, Mitsubishi Motors, GIZ, Fondazione Ernesto Illy, USAID, IDH, FIDA et ICO.

Pays participants: Ethiopie et Rwanda

Statut: Projet terminé en novembre 2016

Documents: PJ-112/17

5. Renforcement des capacités en matière de certification et de vérification du café pour les producteurs de café de spécialité dans les pays membres de l'AFCA (document CFC/ICO/45 contacter info@ico.org)

L'objectif global du projet était d'améliorer les compétences des agriculteurs pour répondre aux normes de certification et de vérification. Cela reposait sur le principe que les agriculteurs qui reçoivent une formation et des compétences en pratiques agricoles durables seront bien équipés pour produire du café conforme aux piliers fondamentaux de la durabilité.

Pays participants: Burundi, Éthiopie, Kenya, Malawi, Rwanda, Tanzanie, Ouganda-Zambie et Zimbabwe

Statut: Projet terminé en novembre 2014

Documents: PJ-87/15

6. Programme d'entreprises de café compétitives pour le Guatemala et la Jamaïque

(documentCFC/ICO/46)

L'objectif global du projet était d'améliorer les compétences des agriculteurs pour répondre aux normes de certification et de vérification. Cela reposait sur le principe que les agriculteurs qui reçoivent une formation et des compétences en pratiques agricoles durables seront bien équipés pour produire du café conforme aux piliers fondamentaux de la durabilité.

Pays participants: Guatemala et Jamaïque

Statut: Projet terminé en août 2014

Documents: PJ-87/15

7. Construire une boîte à outils d'éducation financière pour améliorer l'accès au financement des matières premières pour les PME durables dans les économies émergentes (ddocument CFC/ICO/53/FT)

L'objectif global du projet est d'accroître l'accès au financement pour les PME durables en améliorant la capacité de gestion financière et comptable des producteurs et des petites et moyennes entreprises (PME). Il vise également à faciliter l'accès au financement pour les PME des pays en développement produisant des matières premières conformément aux pratiques internationalement reconnues pour une production durable.

Pays participants: Kenya et Tanzanie

Statut: Projet terminé en décembre 2013 

Documents: PJ-70/14

8. Crises économiques et PMA tributaires des produits de base : Cartographier l'exposition à la volatilité des marchés et renforcer la résilience aux crises futures (document CFC/ICO/9FA)

Le projet examine et analyse l'impact de la crise économique sur les PMA en vue de proposer des réponses politiques pour la reprise et des mesures pour isoler/réduire l'impact d'une telle crise sur leurs économies à l'avenir. Il étudierait la vulnérabilité des PMA tributaires des produits de base résultant de leur forte exposition aux marchés extérieurs, de leur diversification limitée et de leur faible capital.

Pays participants: Bénin, Burundi, Tanzanie, Zambie, Cambodge et Laos, République démocratique populaire et Népal

Statut: Projet terminé en décembre 2013

Documents: PJ-48/13

9. Accès au financement pour le développement des cultures de diversification dans les zones de production de café (document CFC/ICO/30

contact info@ico.org)

L'objectif général du projet est de promouvoir la sécurité des revenus dans les zones de production de café grâce à la promotion d'un système de petits crédits aux agriculteurs pour un programme de diversification durable basé sur une approche de gestion de la chaîne de valeur.

Pays participants: Burundi, Côte d'Ivoire

Statut: Conclu en décembre 2012

Documents: PJ-55/13

10. Promotion de l'intensification de la production de café et de cultures vivrières à l'aide de fumier animal dans les zones couvertes par le projet CFC/ICO/30 – Document CFC/ICO/52/FT

L'objectif central du projet Fast-Track est de consolider les revenus et la sécurité alimentaire par la promotion de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement dans le cadre du fonds de roulement de crédit existant.

Pays participants: Burundi

Statut: Projet terminé en décembre 2013

Documents: PJ-70/14

11. Réhabilitation pilote de plantations de café délaissées en petites unités familiales de production en Angola (document CFC/ICO/15)

Le projet vise à réhabiliter les plantations de café abandonnées en petites unités de production familiales et à aider à l'installation des familles d'agriculteurs déplacées, leur donnant la possibilité de tirer un revenu de la production de café.

Pays participants:Angola

Statut: Projet terminé en mai 2013

Documents: PJ-70/14

12. Développer le potentiel du café Gourmet Robusta au Gabon et au Togo (CFC/ICO/42)

L'objectif du projet est de permettre aux pays participants de mettre en œuvre des stratégies solides pour augmenter la valeur et améliorer la commercialisation du café Gourmet afin de bénéficier de prix beaucoup plus élevés.

Pays participants: Gabon et Togo

Statut: Projet terminé en mai 2013

Documents: Projet terminé en mai 2013

13. Accroître la résilience de la production de café face à la rouille des feuilles et à d'autres maladies en Inde et dans quatre pays africains (CFC/ICO/40)

Le projet est axé sur la recherche et le développement pour améliorer les dotations génétiques du café Arabica dans le contexte de la résistance aux maladies, du CLR et de l'anthracnose.

Pays participants: Inde, Kenya, Rwanda, Ouganda et Zimbabwe

Statut: Projet terminé en mai 2013

Documents: Rapport d'achèvement PJ-55/13

14. Améliorer la productivité du café au Yémen (note conceptuelle)

Le projet vise à améliorer et à augmenter la production et à renforcer la capacité de production au Yémen avec une superficie totale de 20,000 XNUMX hectares en aidant et en encourageant les petits agriculteurs à développer leur capacité agricole en introduisant des méthodes modernes dans les opérations agricoles et de récolte et en améliorant l'efficacité de l'eau.

Pays participants: République du Yémen

Statut: Une mission technique dans le pays a rédigé une proposition de projet complète à soumettre au donateur pour financement. Cependant, les préoccupations sécuritaires liées à la reprise de la guerre civile n'ont pas permis d'aller plus loin et de mobiliser des financements.

Documents: PJ-55/13

15. Reconversion de petites exploitations de café en unités agricoles familiales autosuffisantes en Équateur (CFC/ICO/31)

L'objectif du projet est de réduire la pauvreté des familles de caféiculteurs grâce à l'introduction, dans les plantations de café, de nouvelles activités agricoles rentables qui garantissent des niveaux de revenus plus élevés, une plus grande sécurité alimentaire et la préservation des ressources naturelles. Les résultats du projet seront également diffusés à Cuba, au Guatemala et au Honduras.

Pays participants: Equateur

Statut: Conclu en 2012

Documents: ICC-108-3

16. Projet pilote de réhabilitation du secteur du café au Honduras et au Nicaragua (CFC/ICO/11)

À la suite de graves perturbations causées par l'ouragan Mitch dans ces pays, ce projet a contribué à reconstruire le secteur du café en remplaçant la capacité de traitement humide du café endommagée ou perdue pendant l'ouragan par des technologies plus propres et respectueuses de l'environnement afin de réduire la contamination de l'eau.

Pays participants: Honduras-Nicaragua

Statut: Conclu en 2011

17. Améliorer la compétitivité du café africain grâce à une analyse de la chaîne de valeur (CFC/ICO/43FT)

Le projet vise à revitaliser la production, la qualité et le commerce dans le secteur du café des petits exploitants en Afrique. En améliorant la qualité et le commerce des cafés des petits exploitants, les revenus des ménages des caféiculteurs pauvres en ressources s'amélioreront, contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté parmi la population rurale dépendante du café.

Pays participants: Tous les pays membres de l'OIAC

Statut: Conclu en 2011

18. Améliorer le potentiel de production de café gastronomique dans les pays d'Amérique centrale (CFC/ICO/39 contacter info@ico.org)

Le projet visait à mettre en œuvre une stratégie de développement d'un café durable de qualité gastronomique accompagnée de stratégies touristiques (CFC/ICO/39)

Pays participants: Costa Rica, Guatemala, Honduras et Nicaragua

Statut: Conclu en 2010

19. Projet pilote de financement à court et moyen terme pour les petits producteurs de café au Kenya (CFC/ICO/20 contacter info@ico.org)

Le projet a favorisé l'accès au crédit pour les petits producteurs de café. Le projet pilote a été mis en œuvre au Kenya et d'autres pays concernés devaient bénéficier de la diffusion des résultats.

Pays participants: Kenya

Statut: Conclu en 2010

Documents: ICC-105-11

20. Diversification de la production dans les zones marginales de l'État de Veracruz, Mexique (CFC/ICO/32)

Ce projet vise à fournir des options alternatives de production et de développement aux caféiculteurs des zones marginales souffrant de la crise causée par la faiblesse des prix et ainsi développer un modèle de diversification viable pour les producteurs de café Arabica doux.

Pays participants: Mexique

Statut: Conclu en 2010

21. Amélioration de la qualité du café en Afrique orientale et centrale grâce à des pratiques de transformation améliorées au Rwanda et en Éthiopie (CFC/ICO/22)

Le projet vise à améliorer la production de cafés de qualité, qui commandent des prix plus élevés, grâce à des méthodes améliorées de transformation primaire par des groupes/associations d'agriculteurs au niveau du village (méthodes améliorées de traitement humide [semi-lavé] ou de séchage au soleil). Cela conduira à une augmentation de la génération de revenus, améliorant ainsi les moyens de subsistance des petits caféiculteurs et de leurs familles.

Pays participants: Ethiopie et Rwanda

Statut: Conclu en 2008 (ICC-100-4)

 

22. Amélioration de la production de café en Afrique par la lutte contre le flétrissement du café (CFC/ICO/13)

La maladie du flétrissement du café (trachéomycose) cause des pertes considérables aux petits agriculteurs africains qui dépendent du café pour leurs revenus. Le projet mettra en œuvre un programme régional d'amélioration des pratiques de gestion pour contenir la maladie et développera un programme d'information et de formation pour les petits producteurs.

Pays participants: Cameroun, RD Congo, Côte d'Ivoire, Ethiopie, Rwanda, Tanzanie et Ouganda

Statut: Conclu en 2008 (ICC-100-3)

 

23. Amélioration de la qualité et de la commercialisation du Robusta par une utilisation optimale des terroirs de café (CFC/ICO/05)

Le projet vise à améliorer la qualité de la culture du café Robusta et sa rentabilité, en identifiant des variétés de qualité supérieure et en exploitant au mieux les sols caféiers.

Pays participant: Côte d'Ivoire.

Statut: Conclu en 2008 (PJ-55/13 Annexe I)

24. Gestion intégrée du foreur blanc des tiges dans les petites exploitations de café en Inde, au Malawi et au Zimbabwe (CFC/ICO/18)

L'objectif de ce projet pilote était d'étendre la recherche et le développement de mesures IPM pour lutter contre le foreur blanc des tiges et réduire l'utilisation de pesticides chimiques.

Pays participants: Inde, Malawi et Zimbabwe

Statut: Conclu en 2007 (ICC-100-2 & CD ROM)

 

25. Développement du marché du café et promotion du commerce en Afrique orientale et australe (CFC/ICO/03FA)

Le projet vise à développer et tester des systèmes de commercialisation du café qui répondront aux besoins des producteurs et du commerce et renforceront les institutions publiques et privées pour faire fonctionner les systèmes. Il favorisera un meilleur accès au marché international et introduira des mesures visant à minimiser l'exposition aux risques techniques et de prix.

Pays participants: Tanzanie, Ouganda, Zimbabwe

Statut: Conclu en 2007 (ICC-100-1 et cédérom)

26. Analyse comparative mondiale des zones caféières (CFC/ICO/10FT)

Cette étude a été élaborée en deux phases dans le but d'explorer la possibilité de réaliser des programmes concrets de diversification dans le cadre de la lutte contre la pauvreté dans les zones de production de café et de promouvoir la croissance des revenus ruraux, compte tenu des différentes contraintes de chacun des pays sélectionnés. La première phase a analysé les facteurs économiques et les conditions d'amélioration de la compétitivité et de la diversification dans les zones dépendantes du café, tandis que la deuxième phase a identifié les conditions d'une diversification réussie.

Pays participants: Colombie, Equateur, Ethiopie, Guatemala, Inde, Indonésie, Kenya, Nicaragua, Tanzanie, Ouganda

Statut: La première phase de l'étude s'est achevée en 2004 (ICC-91-6 et cédérom) et la deuxième phase en 2006 (ICC-96-3 & CD ROM)

27. Renforcement des capacités commerciales, financières, de gestion et commerciales des petits producteurs/exportateurs de café (CFC/ICO/16)

L'objectif du projet était d'aider les petits producteurs de café à être compétitifs sur le marché et à devenir solvables, générant des avantages tels que des emplois et des revenus plus importants pour leurs communautés.

Pays participants: Mexique et Nicaragua

Statut: Conclu en 2005 (ICC-95-7 et ICC-96-5 pour le guide)

 

28. Amélioration de la qualité du café grâce à la prévention de la formation de moisissures (CFC/ICO/06)

L'objectif du projet était d'établir et de diffuser des directives pour la production, la récolte, la transformation, le stockage et le transport du café afin d'éviter les situations conduisant à la formation de moisissures dans le café. La diffusion de ses résultats améliorera la production de café de bonne qualité, et donc les recettes d'exportation.

Pays participants: Mondial.

Statut: Conclu en 2005 (ICC-96-4 et ED-2074/09)

 

29. Développement durable du café en Afrique de l'Est (CFC/ICO/29FT)

Concevoir une proposition de projet complète pour soutenir le développement durable du café en Afrique de l'Est en abordant les questions liées à la certification du café.

Pays participants: Burundi, Ethiopie, RD Congo, Malawi, Rwanda, Tanzanie-Kenya, Ouganda et Zambie.

Statut: Conclu en 2005

30. Étude du potentiel des bourses de produits de base et autres formes de places de marché dans les pays du COMESA (CFC/ICO/26FT)

L'étude a exploré les possibilités d'adopter des techniques modernes de commerce aux niveaux local, régional et international, afin d'optimiser les avantages économiques pour les agriculteurs et les pays concernés.

Pays participants: Burundi, Éthiopie, Kenya, Malawi, Rwanda, Tanzanie, Ouganda, Zambie et Zimbabwe

Statut: Étude terminée en 2003

 

31. Atelier régional sur la crise du café en Amérique centrale (CFC/ICO/26FT)

Un atelier régional pour discuter de la crise du café et élaborer des stratégies pour faire face à son impact.

Pays participants: Mexique et tous les pays d'Amérique centrale.

Statut: L'atelier a eu lieu en septembre 2003

32. Gestion intégrée du scolyte du caféier (CFC/ICO/02)

Le projet a encouragé le développement durable en introduisant un système efficace de lutte intégrée contre les ravageurs et en réduisant l'utilisation de méthodes chimiques de lutte contre les ravageurs. Il a également été conçu pour améliorer la productivité et la compétitivité en produisant du café de meilleure qualité et en réduisant les pertes de production.

Pays participants : Colombie-Équateur-Guatemala-Honduras-Inde-Jamaïque et Mexique

Statut: Conclu en 2002. (ICC-103-4 Rév.1 et cédérom)

 

33. Gestion des risques liés aux prix du café en Afrique de l'Est (CFC/ICO/21FT)

Le projet visait à identifier la faisabilité de l'intermédiation de la gestion des risques de prix pour les caféiculteurs et les coopératives.

Pays participants: Éthiopie, Kenya, Tanzanie, Ouganda et Zimbabwe

Statut: L'étude menée par la Vrije Universiteit (Pays-Bas) a été achevée en 2002.

34. Atelier sur la qualité du café grâce à la prévention de la formation de moisissures (CFC/ICO/25FT

Cet atelier a été organisé pour examiner le programme de prévention de la formation de moisissures fongiques affectant la qualité du café en Équateur.

Pays participant: Equateur

Statut: L'atelier a eu lieu en 2001.

 

35. Atelier sur le financement structuré à court et moyen terme des petits agriculteurs en Afrique (CFC/ICO/20FT)

Pays participant: Kenya avec la participation des pays africains.

Statut: L'atelier a eu lieu à Nairobi en 2001

 

36. Caractéristiques de la demande de café Robusta en Europe (CFC/ICO/05FT)

Le projet visait à identifier la demande de café Robusta sur les marchés d'Europe de l'Est et de l'Ouest.

Pays participants: Pays d'Europe de l'Ouest et de l'Est

Statut: Etude achevée en 2001 (CFC Document technique n°4)

 

37. Étude sur la transformation du café (CFC/ICO/22FT)

L'objectif du projet était d'améliorer la production de café rwandais en analysant les principaux problèmes liés à la qualité du café rwandais, en identifiant des actions pour restaurer la qualité et la compétitivité et en évaluant la faisabilité des installations de traitement par voie humide mises en place par des investisseurs privés.

Pays participant: Rwanda

Statut: Etude achevée en 2000 (EB-3757/00 et CFC Document technique n°7)

 

38. Étude sur les systèmes de commercialisation du café et les politiques commerciales dans certains pays producteurs de café (CFC/ICO/04FA)

L'étude a évalué les systèmes et les politiques de commercialisation du café et identifié les facteurs importants pour une commercialisation efficace, aidant à guider les pays en développement dans l'amélioration de la commercialisation de leur café.

Pays participants: Angola-Cameroun-Congo DR-Ethiopie-Ghana-Guatemala-Inde-Madagascar et Togo.

Statut: Achevé en 2000 (Profils de pays et document technique CFC n° 3)

 

39. Développement du potentiel du café gastronomique (CFC/ICO/01)

Ce projet a démontré le potentiel de retour sur investissement de l'approche gastronomique, identifié de nouveaux cafés gastronomiques et aidé les pays à les commercialiser. Les technologies développées ont été poursuivies par le programme Cup of Excellence.

Pays participants: Brésil-Burundi-Éthiopie-Papouasie-Nouvelle-Guinée et Ouganda.

Statut: Conclu en 2000 (ICC-81-2 et Rapports Volume 1 et volume 2)

Dernière série : In The Moment

Pour assurer un avenir durable aux producteurs et aux consommateurs de café, il est crucial que non seulement les pays exportateurs et importateurs de café, mais aussi les caféiculteurs, l'industrie et la société civile, ainsi que les partenaires au développement et financiers, coopèrent pour relever les multiples défis du secteur du café et réaliser opportunités croissantes pour faire en sorte que le secteur mondial du café devienne véritablement durable, résilient et inclusif.

222 Gray's Inn Road, Londres WC1X 8HB
Téléphone : +44 (0) 20 7612 0600
Fax: +44 (0)161 763 2125
Courriel : info@ico.org

c) Organisation internationale du café